M
L'éducation positive, qu'est-ce que c'est?
Pourquoi trouve-t-on ces derniers temps de plus en plus de personnes dénigrer cette vision du chien avec pour argument que c’est une éducation « permissive », qu’à la « croquette » « pour les bisounours »  « qui ne fonctionne pas si le chien est trop gros / puissant »
Heureuse de vous dire que ce sont des clichés, des étiquettes !

 

Bouton

Des limites ?

Quand nous entendons certains « professionnels canins » vous dirent que l’éducation positive a ses limites, nous en venons également à faire le raccourci « si pour certain elle a ses limites c’est tout simplement par manque de connaissances »

Les méthodes « traditionnelles » ?

Pour certain, utiliser des méthodes dites « traditionnelles » est obligatoire car les connaissances sont limitées, la nature humaine veut toujours avoir la réponse, n’accepte pas de ne pas savoir, et donc utilise la « facilité » plutôt que de se former.
Ces méthodes se basent souvent sur leurs propres expériences.
RIEN ne justifie l’action de mettre un chien au sol, de lui hurler dessus, d’utiliser des outils coercitifs (de type collier étrangleur, électrique, licols etc.)
Ce terme « d’éducation positive » est utilisé à tort et à travers, beaucoup d’éducateurs n’en gardent que l’aspect marketing.
Dites-vous qu’à partir du moment où il y a atteinte à l’intégrité physique ET / OU moral du chien nous ne sommes plus dans quelque chose de respectueux. 
Car en effet : Nous travaillons avec des êtres vivants, les recherches scientifiques et études sont en constante évolution. 
Il faut constamment se former, lire les études récentes afin de rester dans une certaine éthique pour nos compagnons à 4 pattes.

Les méthodes « positives »

Les méthodes positives sont basées sur les avancées scientifiques des connaissances en termes de comportement et de communication canine, nous refusons l’utilisation de la contrainte et d’outils coercitifs pour éduquer vos chiens.
Nous obtiendrons une relation harmonieuse en gagnant la confiance de nos chiens, en les guidant vers ce que l’on attend d’eux, en leur laissant le choix de nous proposer des comportements que nous renforcerons. (renforcement positif)
Le but est de placer le chien en situation de réussite afin de lui montrer ce que l’on attend de lui et de ne pas rentrer en conflit avec celui-ci.
Nous obtiendrons ainsi sa confiance et sa compréhension sur ce que l’on attend de lui.
De plus, l’étude des comportements (éthologie) a montré que l’on ne pouvait pas parler de dominance entre les espèces. Sachez qu’un chien ne cherche pas à dominer un humain, tout humain ne devrait pas chercher à dominer son chien.
(Livre de Barry Eaton : Dominance mythe ou réalité > à lire)
Il est ressorti de plusieurs études que les méthodes coercitives augmentaient les comportements agressifs des chiens, ainsi que le risque de morsures.
Alors pourquoi vouloir les dominer ?
Les méthodes basées sur le renforcement permettent d’obtenir une relation harmonieuse avec son animal, une relation basée sur le respect, la confiance et une capacité d’apprentissage plus élevée avec une meilleure adaptabilité. 
Préférez-vous vous faire réprimander, dénigrer, harceler au travail ? (-)
Ou être félicité, encouragé, augmenté (€) ? (+)
Nous connaissons déjà la réponse 
Alors continuons à apprendre ensemble de façon bienveillante et durable pour nos compagnons.
Rédigé en collaboration avec Léa Mellado : L’instinct canin